Missions et ambitions

Le CERLIS est un laboratoire de recherche en sciences humaines et sociales centré sur la question du lien social. Ses tutelles sont l’Université Paris Descartes, l’Université Sorbonne Nouvelle et le CNRS (Unité Mixte de Recherche 8070). L’activité du laboratoire, autant dans ses aspects empiriques que théoriques, s’organise à travers trois grandes problématisations : lien social et catégorisation, lien social et culturalisation, lien social et individualisation. Il est dirigé par Olivier Martin depuis le 1er janvier 2014.

La genèse

Dès 1962, Viviane Isambert-Jamati a créé une équipe de sociologie de l’éducation au sein du Centre d’Études Sociologiques. Lorsqu’elle a été nommée à l’Université de Paris V, elle a transformé cette équipe en laboratoire et l’a fait associer au CNRS en 1970. Ce laboratoire de “sociologie de l’éducation” a été dirigé pendant une douzaine d’années par Éric Plaisance. En 1993, il a été proposé un rapprochement avec le Centre de recherches en sociologie de la famille. Cette rencontre a eu lieu au moment où s’est formée une Faculté des sciences sociales et humaines de la Sorbonne, dans le cadre de l’Université René Descartes. La dynamique de la recherche et celle de l’enseignement se sont rejointes. Ce laboratoire a été dirigé par François de Singly jusqu’en 2013.

Une démarche sociologique exigeante

L’engagement du CERLIS se caractérise en premier lieu par un profond attachement à une démarche sociologique exigeante, ne cédant rien sur les critères académiques de scientificité de la discipline. Cet engagement de l’unité dans l’espace académique national et international de la recherche est sans aucune ambiguïté, comme en témoignent les positions académiques des membres de l’unité, leurs publications et les supports de celles‐ci ainsi que les engagements institutionnels de ses membres.

Un fort engagement dans l’enseignement

Le CERLIS est un laboratoire fortement intégré aux actions de formation des deux universités Paris Descartes et Sorbonne Nouvelle : cela contribue à sa vitalité, à son rayonnement et à la diffusion des travaux qui y sont produits. Il bénéficie des apports des étudiants de Master qu’il accueille régulièrement, des nombreux doctorants (plus d’une centaine) dirigés par un des membres du CERLIS, des échanges informels ou parfois plus formels avec les intervenants des différents Master.