Rebecca Rogers, d’origine franco-américaine, travaille sur l’histoire de l’éducation des filles depuis trente ans. Ses publications portent, sur l'éducation des filles en France  et dans les colonies, sur la mixité et sur l’historiographie dans le domaine de l’histoire des femmes et de l’histoire de l’éducation. Actuellement elle poursuit des recherches en deux directions : sur la présence des femmes dans les expositions universelles et leur engagement dans le projet impérial français.

Principales publications depuis 2005

Livres

  • Avec Pascale Molinier, Les femmes dans le monde académique, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, 226 p.
  • From the Salon to the Schoolroom: Educating Bourgeois Girls in Nineteenth-Century France, University Park, Penn State University Press, 2005, 335 p. [Best Book prize de la History of Education Society, Grande-Bretagne, 2007]. Traduis en français par Céline Grasser sous le titre : Les bourgeoises au pensionnat. L’éducation féminine au XIXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007,       390 p.
  • Avec Françoise Thébaud, La Fabrique des filles. L’éducation des filles de Jules Ferry à la pilule, Paris, éditions Textuel, 2010, 160 p., 2e édition en 2014.
  • A Frenchwoman’s Imperial Story : Madame Luce in Nineteenth-Century Algeria, Stanford, Stanford University Press, 2013, 288 p. [Mary Alice and Philip Boucher book prize de la French Colonial Historical Society, 2014 ; ‘honorable mention’ pour le prix David Pinkney de la French Historical Society].

Éditions d’ouvrages

  • Avec James C. Albisetti et Joyce Goodman, Girls’ Secondary Education in the Western World, XVIIIth-XXth centuries, New York, Palgrave Macmillan, 2010, 223 p.
  • Avec Françoise F. Laot, Les sciences de l’éducation. Emergence d’un champ de recherches dans l’après-guerre, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, 317 p.

Coordination de numéros de revues :

  • Avec Pierre Caspard et Jean-Noël Luc, « L’éducation des filles. XVIIIe-XXe siècles. Hommage à Françoise Mayeur », Histoire de l’éducation, 115-116, 2007, 277 p.
  • Avec Françoise Thébaud, « Voyageuses », Clio. Histoire, femmes et sociétés, 28, 2008, 316 p.
  • Avec Pascale Barthélemy et Emmanuelle Picard, « L’Enseignement dans l’empire colonial français, XIXe-XXe siècles », Histoire de l’éducation, 128, 2010, 199 p.

Quelques articles représentatifs :

  • « L’internat pour filles au 19e siècle. Une affaire de mœurs », Revue française de pédagogie, 189, 2015, p.43-53.
  • « Telling Stories about the Colonies : British and French Women in Algeria in the 19th century », Gender and History, 21/1, avril 2009, p. 39-59.
  • « Le catholicisme au féminin. Thirty Years of Women’s History », Historical Reflections, 39/1, 2013, 82-100.
  • « Paedagogica Historica : Trendsetter or Follower ? », Paedagogica Historica, 50/6, 2014, p.717-736.

 

Activités de recherche
  • Recherche collective : Entre 2012 et 2015 j’ai participé à un projet financé par l’action structurante Plurigenre de l’Institut des Humanités de l’Université Paris Diderot intitulé « Sujet femme : Ordre et désordres dans la pensée et la production des subjectivités modernes ». Ma contribution était autour d’un axe qui travaillait sur « La Statistique générale de la femme » produite en 1893 pour la Foire Internationale de Chicago. Avec l’angliciste Myriam Boussahba-Bravard, j’ai organisé en octobre 2014 une conférence internationale sur « Les femmes dans les expositions universelles (1878-1937). Actrices et objets de savoirs ». Un volume collectif issu de cette exposition est en cours d’élaboration. Avec l’économiste Hélène Périvier, je travaille actuellement sur un article issu de cette recherche intitulé « Women and the language of statistics in late-nineteenth-century France : Reading the graphs of Mme Pégard. »
  • Réseaux de recherche : Membre du réseau Mage (Marché du travail et genre) depuis 2012, je deviendrai directrice adjointe du réseau en janvier 2016. Je fais partie depuis 2014 du « Leuven Research Community in the Philosophy and History of Education. »
  • Engagement dans les revues : Membre de comités de lecture ou de comités de rédaction de nombreuses revues en France, Europe, Amérique du Nord et an Australie, je suis responsable de la rubrique « Clio a lu » pour Clio. Femmes, Genre, Histoire. Je suis aussi très impliquée dans la revue Histoire de l’éducation pour laquelle j’ai dirigé deux numéros spéciaux sur l’histoire de l’éducation des femmes.

 

Responsabilités
  • Au sein de l’Université Paris Descartes et du COMUE : Depuis 2012 je suis chargée de mission parité femmes/femmes pour l’établissement, responsable de l’élaboration d’un plan d’action pour l’université en 2013. Je suis directrice du département des sciences de l’éducation depuis automne 2014. Depuis juin 2016, je suis co-directeurice de La Cité du genre au sein de Sorbonne Paris Cité.
  • Responsabilités nationales : Depuis 2011 je suis Vice-Présidente de l’Association Transdisciplinaire pour les recherches en histoire de l’éducation.
  • Responsabilités internationales :J’ai été élue Présidente de la International Standing Conference for the History of Education (ISCHE) en juin 2015 pour trois ans. Je suis co-directrice du réseau MAGE (marché du travail et genre)
Pour en savoir plus

Rogers CV 2015 (1 page)

rogers-publications-2016