Initialement formée à Sciences Po Paris, je travaille depuis plusieurs années en tant que chargée d’études à l’Agence Phare et pour des acteur·rices des mondes de l’Education. Dans la continuité de ces expériences et avec la conviction que la recherche peut contribuer à la réflexivité dans l’action, je réalise actuellement une thèse en CIFRE. A la croisée des sciences de l’éducation et de la sociologie politique, elle porte sur des associations d’Education populaire et leurs dispositifs en faveur de l’engagement des jeunes contre les discriminations ethnoraciales, de genre et/ou de religion.

Titre provisoire de la thèse :

L’Éducation populaire et l’engagement des jeunes contre les discriminations ethnoraciales, de genre et de religion : un travail de politisation ?

  • Inscrite depuis le 15 octobre 2020
  • Sous la direction de Francis Lebon (sociologue de l’Éducation populaire) et de Séverine Chauvel (sociologue de l’École et des discriminations)

Projet de thèse :

En France, la lutte contre les discriminations est mise à l’agenda politique à la fin des années 1990. Depuis les années 2000, des associations d’éducation populaire déploient des dispositifs qui visent, plus ou moins explicitement, à ce que les jeunes s’engagent contre les discriminations ethnoraciales, de genre et/ou de religion. En croisant les sciences de l’éducation et la sociologie politique, je cherche à comprendre comment ces espaces associatifs façonnent les manières dont les jeunes parlent et problématisent, voire interpellent la sphère politique, sur la question des discriminations. La méthodologie de ma recherche, quantitative et qualitative, laisse une large place à l’ethnographie. Elle doit notamment permettre de réinscrire les processus (discursifs) de problématisation et de politisation dans des interactions sociales d’une part, et de les appréhender comme un « travail en acte » d’autre part.

Thèmes de recherche
  • Éducation populaire, monde associatif, action publique
  • Lutte contre les discriminations, action collective, engagement des jeunes
  • Processus (discursifs) de problématisation et de politisation, réflexivité
  • Imbrication des rapports sociaux de domination
 Enseignements
  • « Histoire et sociologie de l’Education populaire» (7H, CM/TD) – Licence 3 "Sciences de l'Education", Parcours DEJEPS de l’Université Paris-Est Créteil (UPEC), en partenariat avec l’Institut National de Formation des Adultes (INFA)
  • « Méthodologie d’enquête qualitative et quantitative» (14H, CM/TD) – Licence 3 "Sciences de l'Education", Parcours DEJEPS de l’Université Paris-Est Créteil (UPEC), en partenariat avec l’Institut National de Formation des Adultes (INFA)

Réseaux Sociaux