Une double formation en histoire à l'ENS et à Paris 1 a mené Florence Wenzek à se spécialiser tout à la fois en histoire de l'éducation et en histoire de l'Afrique. Agrégée d’histoire, elle se consacre désormais, sous la direction de Rebecca Rogers, à une thèse portant sur l'éducation féminine en Tanzanie, entre la fin de la  Deuxième Guerre mondiale et le début des années 1980.
Cette recherche mêle donc l'histoire de l'Afrique en contexte colonial puis postcolonial avec l'histoire de l'éducation et l'histoire du genre, en s’intéressant plus particulièrement aux intersections entre nationalisme, genre et éducation.

Titre provisoire de la thèse

L’éducation au féminin : un enjeu national ? Tanzanie, de la fin de la Deuxième Guerre mondiale au début des années 1980

Projet de thèse

Ce projet de thèse porte sur l'éducation des filles et des femmes en Tanzanie et sur l'articulation de cette éducation avec les discours nationalistes, de la fin de la Deuxième Guerre mondiale jusqu'aux années 1980. Cette période, qui embrasse le moment colonial tardif et les premières décennies d'indépendance, est tout à la fois l'âge d'or du nationalisme tanzanien, un temps de refondation de l'éducation, et l'occasion d'une interrogation sur la place des femmes dans la société. Il s'agit d'étudier en premier lieu comment ce triple contexte influence les formes d'éducation développées à destination des filles et des femmes par de multiples acteurs (autorités britanniques puis État tanzanien, militants nationalistes, partis politiques, missionnaires, autorités musulmanes…). Un deuxième pan de la réflexion porte sur la manière dont ces formes d'éducation ont influencé la place et le rôle pris par les femmes dans la société dans cette période conçue comme un moment de construction nationale. Une telle étude mettra en évidence la richesse d'un croisement entre nationalisme, genre et éducation - un croisement qui permet tout aussi bien de relire l'histoire tanzanienne sous un angle nouveau que de réfléchir à la manière dont les institutions d'éducation et de formation construisent des sociétés genrées.

 Thèmes de recherche :

  • Histoire de l'Afrique
  • Histoire coloniale et postcoloniale
  • Histoire des femmes et du genre
  • Histoire de l'éducation
Activités d'enseignement :

Doctorante contractuelle chargée d'une mission d'enseignement à l'université Paris-Diderot.

Cours dispensés en 2017-2018 :

  • Introduction à l'histoire de l'Afrique, de l'Amérique et de l'Asie, L1, TD (48h)
  • Méthodologie du travail universitaire, L1, TD (15h)
Formation :
  • Agrégation d'histoire (2017)
  • Master d'histoire de l'Afrique à Paris 1 (2013-2015)
  • Ancienne élève de l’École Normale Supérieure (2012-2017)