Doctorant sous la direction d'Olivier Schwartz depuis septembre 2013, je travaille sur le métier de chauffeur de taxi. Il s'agit de comprendre à travers cette étude comment se structure et s'organise un petit métier des transports composé en majorité de non salarié-e-s par le recours à l'entretien et à l'observation ethnographique des chauffeur-e-s. Avec cette thèse, je souhaite contribuer à l'analyse sociologique des trajectoires et des groupes professionnels tournés vers la mobilité sociale par le travail tout en restant attentif aux conditions concrètes de l'activité menée quotidiennement.

Titre provisoire de thèse

Taxis locataires, artisans du taxi : travail et vie de chauffeurs en dehors du salariat

Projet de thèse

Ce projet de recherche sur la profession de taxi part d’un constat : à travers leur condition professionnelle, les situations de travail de ces conducteurs sont pour la plupart exclues du salariat. Sans être inscrit dans un lien de subordination qui les unit à un employeur, les taxis sont décrits comme des indépendants. L’autonomie qui se cache derrière ce mot est pour le moins une façade, car si les travailleurs disposent de certaines libertés, tel que décider de leurs trajets ou de leurs horaires, ils ne son tpas inscrits dans le salariat et ses formes de protections sociales. Non-salariés, ils n’en sont pas pour autant des « indépendants ». En effet, seul les artisans taxis sont propriétaires de leur outil de production, le taxi, ce qui n’est pas le cas des locataires qui louent à prix fort leur véhicule à des grandes compagnies.

L’objectif de cette recherche est double. Il s’agit d’une part de comprendre les conditions de travail et de vie à travers les différents statuts (artisans, locataire) d’une profession du secteur privé.Comment parviennent-ils à « gagner leur vie » tout en faisant face aux contraintes du quotidien (fatigue, incertitudes du revenu)? On s’interrogera d’autre part sur les ressources des conducteurs pour maîtriser le poids du travail. Des relations quotidiennes entre conducteurs aux solidarités en action dans les mouvements sociaux, il s’agit d’étudier les manières dont le collectif peut être un soutien malgré l’individualité d’un travail en mobilité constante auquel les conducteurs sont soumis.

Dernières publications
  • 2017 « Taxis et VTC, une convergence possible ? », Terrains de luttes, 31 mars 2017. http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/?p=6152
  • 2016 « José-Angel Calderon, Lise Demailly, Séverin Muller (dir.), Aux marges du
    travail », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2016.
    http://lectures.revues.org/21313
  • 2016 « Les pompiers en urgence », La Vie des idées, 27 juin 2016.
    http://www.laviedesidees.fr/Les-pompiers-en-urgence.html
  • 2015 « La fin des taxis ? », La Vie des idées, 11 juin 2015.
    http://www.laviedesidees.fr/La-fin-des-taxis.html
Dernières interventions
  • 28 Mars 2017 Intervention au séminaire de recherche du M2 CEES, Université Paris 1.
  • 24 Nov. 2016 Rencontres Annuelles d'Ethnographie de l'EHESS, 3ème édition, Atelier 5 : Comment ethnographier le travail indépendant? (R)accommoder les spécificités de l’objet et des méthodes, « Enquêter auprès des chauffeur-e-s de taxi, une ethnographie multisituée », 24-25 novembre 2016.
Pour en savoir plus