Les recherches de Delphine Serre se situent au croisement de la sociologie du travail, de l’État, des classes sociales et du genre. Ses enquêtes portent sur des métiers du social ou de la justice et étudient les effets des transformations des politiques sociales sur les conditions de travail des agents de l’État. Elles visent également à rendre compte des variations de pratiques et de rapports au travail au sein d’un même groupe professionnel, en fonction des socialisations et des rapports sociaux de genre et de classe. Sa recherche actuelle au sein des tribunaux porte sur les pratiques de jugement en matière de reconnaissance des accidents du travail et analyse les conditions de mise en visibilité des atteintes à la santé d’origine professionnelle. Grâce à un croisement des matériaux et des méthodes (observations d’audience, entretiens, analyse qualitative et quantitative de jugements), elle étudie la fabrication des décisions judiciaires en réinscrivant l’interprétation des règles juridiques dans le contexte de travail des professionnel·les du droit impliqués et en lien avec les propriétés sociales des justiciables.

Principales publications

Ouvrages

  • Enquêter sur le travail. Concepts, méthodes, récits, avec Christelle Avril et Marie Cartier, Paris, La Découverte (collection « Guides / Grands Repères »), 2010.
  • Les Coulisses de l’Etat social. Enquête sur les signalements d’enfant en danger, Paris, Raisons d’agir, 2009.
  • Travailler pour être heureux ? Le bonheur et le travail en France, avec Christian Baudelot, Michel Gollac, Céline Bessière, Isabelle Coutant, Olivier Godechot, Frédéric Viguier, Paris, Fayard, 2003.

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « Ensinar a sociologia na França. Uma prática pedagógica entre reflexividade e restrições », Revista Linhas, 2020, v. 21, n. 45, p. 46-77.
  • « Harcèlement sexuel au travail : peut-on compter sur le droit ? », avec Sophie Pochic et Marylène Lieber, Travail, genre et sociétés, 2019, n°42, p. 165-170
  • « Une réflexivité pédagogique sous contraintes. La sociologie comme ressource dans la fabrication de cours sans TD », Socio-logos. Revue de l’association française de sociologie, 2019, n°14. URL : https://journals.openedition.org/socio-logos/4164
  • « Des morales de classe ? Dispositions éthiques et positions sociales dans la France contemporaine », avec Rémy Caveng, Fanny Darbus, François Denord et Sylvain Thine, Actes de la recherche en sciences sociales, 2018, n°224, p. 76-101
  • « Class and Gender Relations in the Welfare State: The Contradictory Dictates of the Norm of Female Autonomy », Social Sciences 2017, 6(2), 48; doi: 10.3390/socsci6020048
  • « Des agents de l’Etat interchangeables ? L’ajustement dispositionnel des agents au cœur de l’action publique », avec Sylvain Laurens, Politix, 2016, vol. 29, n°115, p. 157-177
  • « Etre doctorant-e. Socialisations, contextes, trajectoires », Socio-logos. Revue de l’association française de sociologie, 2015, n°10. URL : https://socio-logos.revues.org/2924
  • « For a relational approach to cultural capital : a concept tested by changes in the French social space », avec Anne-Catherine Wagner, The Sociological Review, 2015, vol. 63, n°2, 433-455
  • « Les rouages du genre. La différenciation des pratiques de travail chez les juges des enfants. », avec Anne Paillet, Sociologie du travail, 2014, vol. 56, n°3, p. 342-364
  • « Travail social et rapport aux familles : les effets combinés et non convergents du genre et de la classe », Nouvelles Questions Féministes, vol. 31, n°2, 2012, p. 49-64.
  • « Le capital culturel dans tous ses états », Actes de la recherche en sciences sociales, 2012, n°191-192, p. 4-13.
  • « Gouverner le travail des assistantes sociales par le chiffre ? Les effets contrastés d’un indicateur informel », Informations sociales, 2011, n°167, p. 132-139.
  • « Les assistantes sociales face à leur mandat de surveillance des familles. Des professionnelles divisées », Déviance et société, 2010, vol. 34, n°2, p. 149-162.
  • « Une écriture sous surveillance : les assistantes sociales et la rédaction du signalement d’enfant en danger », Langage et société, 2008, n°126, p. 39-56.
  • « Les paradoxes d’une satisfaction. Ou comment les femmes jugent leur salaire », avec Christian Baudelot, Travail genre et sociétés, 2006, n°15, p. 121-138.
  • « La ‘judiciarisation’ en actes. Le signalement d’enfant ‘en danger’ », Actes de la recherche en sciences sociales, 2001, n°136-137, p. 70-82.
  • « Le ‘bébé superbe’. La construction de la déviance corporelle par les professionnel(le)s de la petite enfance », Sociétés contemporaines, 1998, n°31, p. 107-127.

Chapitres d’ouvrages collectifs

  • « Dépossession », « Pédagogie rationnelle », « Travail », in Gisèle Sapiro (dir.), Dictionnaire international Bourdieu, Paris, CNRS Editions, 2020, p. 230-231, p. 643-644, p. 858-859.
  • « La reconnaissance des maladies professionnelles dans les tribunaux. Les effets inégalitaires de la codification juridique », in Catherine Cavalin, Emmanuel Henry, Jean-Noël Jouzel, Jérôme Pélisse (dir.), Cent ans de sous-reconnaissance des maladies professionnelles, Paris, Presses des Mines, 2020, p. 255-274.
  • « Transformationen des Sozialstaates und Destabilisierung der Mittelklassen im öffentlichen Sektor», in Alexander Mejstrik, Thomas Hübel, Sigrid Wadauer (Hg.), Die Krise des Sozialstaates und die Intellektuellen. Sozialwissenschaftliche Perspektiven aus Frankreich, Frankfurt/New York, Campus Verlag, 2012, p. 53-64
  • « No caminho das escolas : um olhar distanciado sobre o sistema educacional de Rio Formoso », in Lygia Sigaud e Benoît de L’Estoile (orgs.), Ocupações de terra e transformações sociais, Rio de Janeiro, Editora FGV, 2006, p. 137-148.
Activités d’enseignement
  • « Sociologie des politiques sociales », L3
  • « PCS et classes sociales », L3
  • « Inégalités sociales », L3
  • « Socialisations au travail », M1-M2 Sociologie d’enquête
  • « Les mondes du travail dans la France aujourd’hui  », M1-M2 Sociologie d’enquête
  •  « Santé au travail et risques psychosociaux », M2 Ingénierie des risques
  • « Méthodes qualitatives – L’observation », M1 Sociologie d’enquête
  • Co-encadrement du stage de terrain, M1 Sociologie d’enquête
  • « Après le master ? », M2 Sociologie d’enquête
Activités de recherche
  • Responsable du contrat de recherche « Le travail invisible à l’épreuve de la crise sanitaire. Les transformations des conditions de travail et du rapport au travail des salarié·es sous-traitants du secteur du nettoyage », financé par la DARES (2021-2022).
  • Responsable, avec Morane Keim-Bagot (professeur de droit privé à l’université de Bourgogne), du contrat de recherche « Les tribunaux des affaires de sécurité sociale face aux accidents du travail. Une juridiction méconnue aux prises avec un enjeu de santé publique », financé par la mission de recherche Droit et Justice (2017-2021).
Responsabilités actuelles
  • Co-vice-doyenne Recherche de la Faculté des Sociétés et Humanités
  • Représentante de la faculté SH au bureau du Collège des Ecoles Doctorales
  • Membre élu de la Commission Recherche de la Faculté Sociétés Humanités de l’Université de Paris
  • Membre du comité de rédaction de la revue Travail, genre et sociétés
  • Co-directrice du MAGE, réseau de recherche « Marché du travail et genre »
  • Membre du conseil pédagogique du master « Sociologie d’enquête »
  • Membre du Conseil scientifique et pédagogique de la Cité du Genre (USPC)
  • Co-responsable avec Emmanuel de Lescure de l’axe « Travail, classes et styles de vie » du Cerlis
  • Responsable du séminaire « Enquêtes et travaux en cours » au Cerlis (2017-2019)
Formation et parcours
  • ENS Ulm (1992 lettres et sciences sociales)
  • Licence et maitrise de sociologie à l’université de Paris 7 (1993 et 1994)
  • Agrégation de sciences économiques et sociales (1995)
  • DEA de Sciences sociales à l’ENS-EHESS (1996)
  • Allocataire-monitrice normalienne à l’université Marc Bloch de Strasbourg (1998-2001)
  • ATER à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2001-2004)
  • Doctorat de sociologie à l’EHESS (Désordres familiaux et pratiques d’encadrement. Les assistantes sociales face aux enfants « en danger ») (2004)
  • Maîtresse de conférences en sociologie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2005-2013)
  • Habilitation à diriger des recherches en sociologie à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. (Travail, pratiques et dispositions) (2012)
  • Professeure de sociologie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2013-2016)
  • Professeure de sociologie à l’université Paris Descartes (2016-)
Pour en savoir plus :

DelphineSerre_CVabrégé_nov2019