L’intérêt que je porte à la sociolinguistique est lié à deux raisons particulières. D’un côté, c’est la volonté de mettre en mots mon expérience vécue et d’un autre côté, la passion de poursuivre mes études en doctorat autour de l’axe: le langage dans son contexte social. L’écriture d’un mémoire de Master sur le plurilinguisme en milieu minoritaire, le cas d’une famille rom de Bulgarie, a orienté mon travail vers les langues minoritaires et les politiques linguistiques en Bulgarie.

Titre provisoire de la thèse:

Effets des politiques et des idéologies linguistiques sur les pratiques langagières et discursives des minorités en Bulgarie et en France

  • Doctorante dans le cadre d’une cotutelle internationale de thèse, inscrite en Bulgarie - Février 2018 / en France - Novembre 2018
  • Sous la direction de Cécile CANUT, et Gueorgui JETCHEV

Projet de thèse :

Dans le cadre d'une sociolinguistique des discours et des imaginaires linguistiques, ce travail aura pour objectif de montrer comment les locuteurs dont les langues n'ont pas été valorisées par les politiques linguistiques, organisent leurs pratiques langagières aujourd'hui. En comparant les processus idéologiques historiques d'intégration ou d'assimilation linguistiques, en Bulgarie et en France, il s'agit de montrer leurs effets concrets sur les choix de langues et les représentations vis-à-vis des langues au quotidien.

Thèmes de recherche :
  • langues minoritaires en Bulgarie,
  • idéologies linguistiques,
  • politique linguistique en Bulgarie
Formation :
  • Master en Francophonie, plurilinguisme et médiation interculturelle à l’Université de Sofia « St. Kliment Ohridski » en coopération avec l’Université de Genève, Suisse

Réseaux sociaux