Ayant grandi au Chili, j’ai toujours été frappée par la manière dont les logiques de marché dominaient les différents espaces de la vie sociale et la façon dont l’élite politique, de centre-gauche, naturalisait ces logiques. J’ai été particulièrement touchée par le fait que c’était le marché qui avait pris en charge le développement du système d’éducation. Les attentes de la population concernant l’éducation ont grandit progressivement, alors que le système scolaire devenait un endroit de plus en plus segmenté, ce qui a abouti à une crise sociale en 2011. C’est ce qui m’a conduit à étudier la politique éducative menée par les gouvernements de la post-dictature.

Titre provisoire de thèse

La révolution éducative au Chili, 40 ans d'un système d'éducation néolibéral (1973-2013)

Projet de thèse

Avec cette thèse, on cherche à soulever une lecture socio-politique de la construction des politiques éducatives mises en place au Chili depuis le retour à la démocratie, en 1990, à nos jours. Au cours des quatre dernières décennies, la structure du système éducatif a subi d’importantes modifications, donnant lieu à une physionomie assez particulière. L’objectif est de comprendre, à travers l’expérience des acteurs, le sens des décisions politiques et administratives qui ont été prises par rapport à l’enseignement. Et ce, dans différents contextes, afin de comprendre la philosophie qui s’est développée et qui est devenue le pilier de l’actuel système d’éducation. Nous croyons que, grâce à une plus grande compréhension sociopolitique des transformations des dernières décennies en matière d’éducation, on peut être en mesure de réfléchir, de manière plus cohérente, à de possibles sorties en ce qui concerne l’éducation aujourd’hui au Chili.

Thèmes de recherche
  • Sociologie de l’éducation
  • Politiques publiques
  • Politique éducative
  • Sociologie politique
  • Elites politiques et gouvernementales

 

Pour en savoir plus

CV de Natalia SLACHEVSKY