Diplômée en médiation culturelle et artiste mime, je décide d'entamer un doctorat pour mener une recherche sur ma pratique : le mime corporel dramatique.
Je m'intéresse à la transmission et à l'apprentissage de cette technique artistique, que je mets en parallèle avec l'artisanat d'art, en particulier l'ébénisterie.
Comment transmet-on un geste technique ? Comment l'incorpore-t-on ? Quelles conséquences cette transmission et cet apprentissage ont-ils sur l'individu et sa société ?

Titre (provisoire) de la thèse :

« Transmission et réception d'un geste technique : apprendre par corps » (provisoire)

Projet de thèse :

Ce travail de recherche prend racine pendant ma propre expérience en tant qu'étudiante en mime corporel dramatique. Dans cette formation professionnelle d'une durée de 2 ans, les références aux métiers artisanaux sont fréquentes : dans les exercices à exécuter, dans le vocabulaire, dans le mode de transmission – la transmission orale, etc. Le diplôme final porte même sur une pièce de répertoire d'Etienne Decroux, nommée « Le Menuisier ».
Les points communs me semblent assez intéressants pour pousser davantage la réflexion : l'apprentissage, la transmission, la technique du corps, la précision du geste.
Le choix de comparaison mime corporel dramatique / artisanat d'art repose sur une volonté :
- de remettre en question le concept d'Arts et Métiers,
- de réinterroger la distinction artiste/artisan (tous deux travaillent un matériau pour en faire un objet unique. Il y a donc un processus de création intéressant à étudier).
- de questionner le rôle social du corps ; que ce dernier soit observé dans le cadre d'un métier – artisanal ici donc – ou dans le cadre d'une discipline artistique – ici, le mime.
Quels sont les modes de transmission déployés par les formateurs artisanat d'art et les formateurs mime corporel ? Quels sont les chemins d'apprentissage empruntés par les étudiants recevant la formation ? Que viennent chercher les apprentis artisans et les étudiants mime dans ce type de formations ? Quelles sont les conséquences de ce type d'apprentissages, de formations puis d'activités professionnelles sur l'individu qui les reçoit ? Comment ces enseignements changent le corps ?
Le corps, et plus précisément ici, le geste, constitue un excellent analyseur du social. Etudier le processus de transmission permettra de saisir les sociabilités et socialisations qui s'y jouent. Des disciplines voisines telles que la psychologie et l'anthropologie fourniront un apport important à ma recherche.

Thèmes de recherche :
  • transmission
  • apprentissage,
  • geste,
  • corps,
  • technique
Enseignement :
  • Chargée de cours (Techniques d'enquêtes sociologiques) en Licence Médiation Culturelle (Paris 3)
Formation :
  • Licence Histoire de l'Art, Master Médiation Culturelle, Diplôme Artiste Mime
 Pour en savoir plus:

SITE WEB : www.apprendreparcorps.com

 

Réseaux sociaux