Après avoir débuté une licence en psychologie, j’ai poursuivi ma formation jusqu’au master 2 en sciences de l’éducation. Mes recherches portent sur l’histoire de l’éducation à la Martinique en m’intéressant aux rôles des congrégations religieuses féminines. Mon objectif est d’analyser l’impact de cette expérience missionnaire féminine au sein de la société locale et de contribuer à enrichir l’histoire des femmes dans la société esclavagiste et post-esclavagiste martiniquaise.

Titre (provisoire) de la thèse:

Évangéliser, éduquer, soigner : les missions catholiques féminines en Martinique au XIXe siècle (1845-1902)

  • Date de l’inscription en thèse: septembre 2021
  • Noms des directrices de thèse: Rebecca ROGERS et codirection avec Myriam COTTIAS (EHESS)

Projet de thèse

Mes recherches portent sur l’action de trois congrégations religieuses féminines à la Martinique au XIXe siècle, dans les domaines de l’évangélisation, de l’instruction et du soin. Les deux premières, les sœurs de Saint-Paul de Chartres (1817) et les sœurs de Saint-Joseph de Cluny (1824), arrivent de France durant la période esclavagiste. La dernière dite des sœurs de Notre-Dame de la Délivrande, est la première congrégation féminine locale, fondée après l’abolition de l’esclavage (1869). Il s’agit d’analyser la diversité de leur encrage social, culturel et politique à travers les établissements de soins, d’enseignement et d’assistance dans lesquels ces religieuses sont présentes ; leurs œuvres et dynamiques missionnaires au sein d’une société locale complexe, et enfin, les trajectoires, expériences et diversification du profil des religieuses. Ces trois axes de recherches permettent de replacer l’histoire de l’éducation et du soin sous l’angle du genre, dans une histoire plus large où se croisent des questions religieuses, politiques, scolaires et médico-sociales à travers le rôle des religieuses dans les recompositions sociales du XIXe siècle, tout en dépassant les traditionnelles grandes étapes de l’abolition et en contribuant à ouvrir de nouvelles perspectives pour une meilleure compréhension de l’histoire des femmes dans la société esclavagiste et post-esclavagiste martiniquaise.

Thèmes de recherche :
  • Histoire missionnaire
  • Histoire coloniale, histoire de l’esclavage et de l’abolition
  • Histoire de l’éducation
  • Histoire des femmes et du genre
Formation :
  • 2021 : Année Préparatoire au Doctorat (APD), spécialité Histoire - EHESS
  • 2019 : Master 2 Sciences de l’éducation, parcours recherche – Université Paris Descartes
  • 2017 : Licence 3 Sciences de l’éducation, parcours éducation et formation (recherche)- Université Paris Descartes
  • 2016 : Licence 2 Psychologie – Université Paris Descartes