Cécile Prévost-Thomas consacre ses recherches à la compréhension sociologique et musicologique des mondes de la chanson francophone contemporaine en analysant aussi bien ses pratiques de création, de production, de diffusion et de réception, que les discours et les représentations sociales qu’ils génèrent dans les sociétés française et québécoise.Depuis 2010, elle développe également ses recherches entre la France, le Québec et la Suisse autour de la médiation de la musique et de ses enjeux politiques, institutionnels, professionnels et pédagogiques.

Dernières publications
  • Sociologie de la chanson, Paris, La Découverte, coll. "Repères", à paraître en 2018.
  • International Relations, Music and Diplomacy, Sounds and Voices on the International Stage, avec Frédéric Ramel (dir.), New York, Palgrave MacMillan, Series « The Sciences Po Series in International Relations and Political Economy», 2018.
  • « Chanson française : Between musical realities and social representations », in Made in France, Studies in Popular Music, Gérôme Guibert and Catherine Rudent (Edited by.), London, Routledge, “Global Popular Music Series”, 2018, p.125-135.
  • Arts, culture, mémoire, avec Bruno Péquignot (dir.), Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2017.
  • «"J’ai la mémoire qui chante" : réminiscences individuelles et collectives en chansons », dans Arts, culture, mémoire, Bruno Péquignot et Cécile Prévost-Thomas (dir.), Paris, L’Harmattan, « Logiques sociales », 2017, p.33-56.
  • « Heterotopías y parresia de la canción francófona contemporánea », in Espacios del conocimento : Sujeto, Verdad, Heterotopías, A 30 anos de la muerte de Michel Foucault, Actas VIII Esculela Chile-Francia, Santiago de Chile, Catedra Michel Foucault, Unversidad de Chile, Embajada de Francia, 2016, p.27-46.
  • « La mort et le deuil au prisme de la chanson », dans Chanson : du collectif à l’intime, Joël July (dir.), Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, coll. « Chants Sons », 2016, p.127-146.
  • Les mondes de la médiation culturelle, avec Cécile Camart, François Mairesse, Pauline Vessely (2 volumes) (dir.), Paris, L’Harmattan, coll. "Les cahiers de la médiation culturelle", 2015.
Responsabilités
  • Responsable du Séminaire « Penser la Chanson », Cerlis.
  • Responsable du Master 2 Médiation de la Musique pour la Sorbonne Nouvelle
  • Responsable scientifique de l’évaluation de la formation à la médiation musicale de l’Orchestre Français des Jeunes (OFJ), du dispositif de médiation « t@lenschool » des Talens lyriques (ensemble de musique baroque) ; de l’étude sur « Les enjeux de la production et de la diffusion des spectacles d’Opéra en Ile de France », ARCADI, Paris, Cerlis.
  • Chercheuse au sein du programme international « DPMQ/P2M : Développement des Publics de la Musique » (OICRM - Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique – Université de Montréal).
  • Membre du Comité de lecture de la Revue de Musicologie et du Comité de lecture de la revue internationale électronique ATeM (Archiv für Textmusikfosrshung/Archives of Text and Music Studies/Archives Texte et Musique)
  • Vice-Présidente (Rang B) du Collège de spécialistes - 18e section de l’UFR « Arts et Médias » de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
  • Membre élue du Conseil de Gestion de l’UFR « Arts et Médias » ; de la Commission Formation Recherche de l’UFR « Arts et Médias » ; de la commission des postes de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
Enseignement
  • Université Sorbonne Nouvelle : « Écouter. Atelier de l’auditeur », Licence 2, « Sociologie de la chanson francophone », Licence 3 ; « Politiques et institutions de la musique et de la danse », Licence 3. ; « Géopolitique de la Musique », Master 1  « Médiation de la Musique », Master 1 ; « La médiation : entre théorie et pratique », Master 2 ; « Médiation de la Musique », Master 2 ; « Ouverture professionnelle », Master 2 ; Suivi et encadrement de mémoires de Master (sociologie des musiques ; musicologie ; médiation de la musique) et de stages.
  • Formatrice en médiation de la musique au CFMI (Centre de Formation des Musiciens Intervenants) Université Paris-Sud 11 ; à la Philharmonie de Paris - Cité de la Musique/CNSMDP (Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris), à l’ENSSIB (Ecole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques) à Villeurbanne et à l’HEMU (Haute Ecole de Musique de Lausanne).
Pour en savoir plus

CV Cécile Prévost-Thomas Cerlis mars 2018